Compatibilité Commencer la surveillance

L'application de suivi la plus discrète au monde

Contrôle parental

Le sexting chez les adolescents, une pratique à risques

sexting

Le sexting chez les jeunes vous inquiète? Vous avez raison. De nos jours, outre plusieurs études américaines, quelques travaux européens se sont intéressés à ce phénomène récent. Selon une étude de 2018 du portail Statista, près de 40% des jeunes estiment qu’il s’agit d’une pratique répandue en France.

En Suisse, Yara Barrense-Dias, une criminologue, a réalisé une étude au sujet du sexting. La scientifique a constaté que cette pratique concernait un jeune suisse sur deux pour une catégorie d’âge entre 24 et 26 ans. Barrense-Dias cite également l’étude «JAMES» de 2018. Selon celle-ci, en Suisse, un jeune sur dix des 12-15 ans a déjà pratiqué le sexting. En France, on compte peu de chiffres plus précis sur ce phénomène. En 2014, l’étude Opinion Way a indiqué que 31% des Français de 18-35 ans avaient déjà échangé des photos de nus. Néanmoins, les experts s’accordent pour dire que l’addiction au sexting est également bien ancrée chez les plus jeunes.

En quoi consiste le sexting?

Phénomène apparu aux Etats-Unis en 2008-2009, le sexting consiste à partager des images, des vidéos ou messages textes à caractère sexuel. Généralement, les adolescents échangent ces contenus sur leurs tablettes ou smartphones. Le mot anglais «sexting» est issu de la contraction des termes «sex» et «texting». Les applications utilisées pour le sexting sont principalement Snapchat, Instagram et WhatsApp.

sexting définition

Snapchat, application gratuite de partage de photos et de vidéos, est essentiellement responsable de la hausse du sexting chez les jeunes. Malgré le fait que l’application supprime les photos 10 secondes après leur réception, les messages à connotation sexuelle, les «sextos», peuvent être facilement partagés et ce, même après leur suppression.

Les 3 risques principaux du sexting chez les adolescents

  • La permanence.

Sur Internet, tout est éternel. Et c’est le cas en ce qui concerne les photos. L’envoi d’un selfie inapproprié à une personne en qui nous n’avons pas totalement confiance est risqué. Votre photo pourrait se retrouver dans de mauvaises mains. Le destinataire de ce contenu peut décider de le partager en ligne ou physiquement ou encore de le publier sur des sites tendancieux. Même si le destinataire est de confiance, quelqu’un peut pirater son téléphone et des personnes malveillantes pourront accéder aux photos.

  • Le chantage.

Ce type de contenu à caractère sexuel peut être utilisé pour du chantage. Une photo nue peut servir à faire chanter un adolescent. On lui réclamera de l’argent ou des clichés et vidéos plus intimes. Dans des cas extrêmes, on peut même lui demander du sexe en échange.

  • Le harcèlement ou l’intimidation.

Entre eux, les enfants peuvent faire preuve de cruauté. Une photo compromettante entre de mauvaises mains peut mener à de l’intimidation ou du harcèlement. Dans ce cas, c’est la santé mentale de l’adolescent qui en pâtira.

Les conséquences du sexting pour le comportement sexuel futur

Si vous vous inquiétez du fait que votre fille pratique le sexting, vous avez raison. En effet, cette pratique peut mener à des situations bien plus néfastes. Selon un rapport se basant sur 23 études auprès de 40.000 participants, le sexting est lié à une activité sexuelle perturbée, au fait d’avoir des partenaires sexuels multiples, à l’absence de contraception, aux comportements délictuels, aux problèmes psychologiques et à la consommation de drogues.

teen sexting

Selon ce rapport, la relation entre ces comportements et le sexting est davantage significative chez les jeunes adolescents. Cela signifie dire que plus votre enfant commence tôt à s’adonner au sexting, plus ces associations seront fortes.

Toutefois, de bonnes nouvelles existent pour les parents. Le sexting est en effet si répandu que l’on constate une réaction de la part du monde de l’éducation. Plusieurs établissements scolaires envisagent ainsi d’ajouter le sexting dans leur programme d’éducation sexuelle.

Ce que vous devez savoir sur le sexting et la loi

En 2017, l’AFA, l’Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet (AFA), a publié une brochure intitulée «Manon envoie une photo» dont l’objectif est la sensibilisation des jeunes aux comportements adéquats en ligne et à la pratique du sexting.

Dans ce document, l’AFA précise que l’article 226-1 du code pénal punit les atteintes volontaires à l’intimité de la vie privée d’autrui. Ces atteintes comprennent l’enregistrement ou la transmission, sans l’accord de leur auteur, des paroles prononcées en privé ou de manière confidentielle, ainsi que l’enregistrement ou la transmission, sans accord, de l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé.Par ailleurs, l’article 227-23 du code pénal punit la fixation, l’enregistrement ou la transmission de l’image ou la représentation d’un mineur lorsque cette image ou cette représentation présente un caractère pornographique. La diffusion d’un message à caractère pornographique susceptible d’être vu ou perçu par un mineur est également sanctionné, indique l’article 227-24 du code pénal.

Les applications de sexting les plus populaires parmi les adolescents

Le sexting a connu une révolution avec l’application Snapchat. Toutefois, plusieurs autres applications sont utilisées par les jeunes pour «sexter».

Par exemple, si un adolescent préfère utiliser Instagram pour discuter avec ses amis, il pourra faire l’objet de pratiques de harcèlement pour qu’il envoie des sextos via la messagerie. Même chose pour Facebook Messenger, WhatsApp ou iMessage. Ces messageries pourront servir à l’envoi de messages à caractère sexuel.

D’autres applications, qui ne sont initialement pas conçues pour la messagerie, peuvent faciliter le sexting. C’est le cas de TikTok, application permettant aux utilisateurs de partager de courtes vidéos.

Que faire si votre enfant se livre au sexting?

Le fait que votre enfant se livre au sexting peut indiquer qu’il n’a pas bien compris les risques liés à cette pratique. Il sera donc nécessaire de lui parler des dangers que comporte l’envoi de contenus à connotation sexuelle. Vous serez peut-être tenté de succomber à la panique. N’ayez crainte, prenez le temps de discuter avec lui sur la manière de gérer cette situation.

addiction au sexting

Les adolescents ont tendance à considérer le sexting de manière positive, tout comme ils le font pour les relations sexuelles. Cependant, alors que les relations sexuelles comportent des risques précis tels que la grossesse ou les maladies sexuellement transmissibles, le sexting est considéré par les jeunes comme inoffensif.

Il est primordial de leur faire comprendre qu’il n’existe pas de sexting sans risque. Même si vous estimez qu’une application de partage de photos est sûre, il s’agit d’un outil grâce auquel tout le monde peut facilement:

  • transmettre ou partager une image à connotation sexuelle
  • publier cette photo en ligne
  • l’échanger contre d’autres photos sexuelles
  • la montrer en personne à des amis

Pour les parents soucieux de faire face à ce type de situation, il existe des applications de contrôle parental telles que mSpy. Installée sur le smartphone iOS ou Android du jeune, elle permet de contrôler le type de contenus que les adolescents partagent et avec qui.

L’application vous permet de suivre l’activité de votre adolescent sur les réseaux sociaux tels qu’Instagram, Facebook et Tinder. Vous pouvez également surveiller les photos, vidéos et autres médias stockés sur leur appareil ou partagés avec d’autres utilisateurs. Votre adolescent ne se rendra même pas compte que vous utilisez ce logiciel pour le contrôler.

En tant que parents, nous connaissons les risques du sexting chez les jeunes. Toutefois, les adolescents ne sont bien souvent pas assez conscientisés sur ce sujet. Si vous pouvez montrer à votre enfant que vous comprenez la pression de ces camarades en ce qui concerne le sexting, lui fournir des conseils sur le partage en ligne sécurisé et l’aider à comprendre les conséquences de cette pratique, vous n’aurez certainement pas à vous inquiéter. Et si vous êtes toujours inquiet, sachez qu’il existe une application pour contrôler le sexting.

Commencer

La solution №1 de surveillance à distance

Garder un oeil sur l'activité cellulaire d'une personne grâce à une application indétectable

Plus d'1,5 million d'utilisateurs dans le monde ont choisi mSpy

30+ fonctionnalités avancées de surveillance

Laisser un commentaire